La sonde urinaire : tout savoir sur sa fonction et son utilité

21 août 2023

Depuis l'antiquité, le sondage vésical est employé pour évacuer la vessie en cas de vidange altérée. Les raisons sont variées, mais il est principalement employé en cas de rétention urinaire aiguë ou d'incapacité à uriner malgré le besoin.

Une sonde urinaire, c’est quoi ?

La sonde urinaire se compose de tube souple, ballonnet et sac de drainage. Il s’agit d’un dispositif servant à vider la vessie et prévenir les infections. En outre, elle permet de maintenir la fonction rénale en cas de besoin. Vous pouvez réaliser votre achat en cliquant ici !

A découvrir également : Cristaux de CBD : les différents types disponibles sur le marché

Quand est-il nécessaire de mettre en place une sonde urinaire ?

La difficulté à vider la vessie peut avoir diverses causes, notamment :

  • L’obstruction sous-vésicale ;
  • Les problèmes neurologiques ;
  • Les troubles de la contraction vésicale.

Dans de tels cas, le drainage s'avère essentiel pour assurer un vidage régulier et complet de la vessie.

A voir aussi : Un coach sportif est-il nécessaire ?

En outre, la sonde urinaire est essentielle pour les prélèvements et les lavages de vessie. Le lavage implique l'introduction d'une solution stérile avec médicament dans la vessie, suivie de son évacuation à travers la sonde pour éliminer débris et caillots post-opératoires.

Quels sont les divers types de sondes urinaires et comment les sélectionner ?

Différents types de sondes urinaires existent, se distinguant par leur fonction. Ils se divisent en deux catégories. Les sondes à demeure restent en place sur une longue période, incluant les cathéters sus-pubiens. En contraste, les sondes intermittentes servent à vider la vessie en cas d'incapacité à uriner correctement, offrant des avantages tels que la réduction des infections, des rétrécissements urétraux et des complications liées aux voies urinaires.

Lors du choix d'une sonde urinaire, il est essentiel de considérer sa taille et sa longueur. Généralement, la sonde doit être légèrement plus longue que l'urètre. Ce dernier mesure environ 15 à 20 cm chez l'homme et 3 à 4 cm chez la femme. Pour les adultes, il est conseillé d'opter pour une sonde de 12 à 14 CH en termes de diamètre.

Comment s'effectue le sondage urinaire ?

La mise en place d'une sonde urinaire est une procédure médicale prescrite et réalisée par une infirmière qualifiée, utilisant un équipement adapté. Avant l'intervention, une hygiène locale est essentielle, suivie d'une lubrification de la sonde pour faciliter son passage sans douleur. Pour réduire les risques d'infection, une toilette de l'orifice urinaire doit être effectuée régulièrement. Il est important de noter qu'avec une sonde urinaire, la présence de microbes dans les urines est accrue. Toutefois, cela ne pose pas de danger et n'exige pas d'antibiotiques.

En somme, la sonde urinaire a une longue histoire d'utilisation pour soulager les problèmes de vidange vésicale. Composée d'un tube, d'un ballonnet et d'un sac de drainage, elle prévient les infections et maintient la fonction rénale. Différents types existent pour des besoins spécifiques. Son insertion nécessite une hygiène rigoureuse et une lubrification, augmentant la présence de microbes dans les urines sans demander d'antibiotiques.

Copyright 2024. Tous Droits Réservés